Bienvenue sur le site d’Anne Réale, peintre et écrivain

La peinture, comme l’écriture, répond au besoin de créer. Créer, sans copier la réalité, mais en la réinventant, pour traduire les sensations prodigieuses qui se dégagent de la contemplation de notre monde.

Portrait Anne Réale

Papillons des couleurs, tourbillons des mots. Fleurs dépliées, envolées, voiles ondoyants des ciels, moi secret des canopées. Fusion mystérieuse des créations dans le grand frémissement du monde.

(JPG)

Journaliste et écrivain (une dizaine de livres publiés), Anne Réale a toujours joué avec les mots. La peinture s’est imposée plus tard et a accompagné l’écriture. Images fulgurantes entre mer et ciel, fleuves et forêts, vallées et sommets. Horizons miroitants des océans, envoûtement des airs. Aventures maritimes et aériennes sur la planète en compagnie de son mari journaliste, marin et pilote. Rencontres chargées d’émotions avec les héros des transats et des tours du monde, qu’elle interviewait pour ses livres. Découverte du chant et des harmonies subtiles qu’il réveille en nous.

Les images et les mots fusent, la nature s’impose, immanente, furieuse et merveilleuse. Les doigts, le corps, l’esprit vibrent avec cette respiration profonde et essaient de capter les mouvances incessantes des phénomènes, les fulgurances de la lumière, les auras des êtres et des choses. Explorer, ressentir, refléter, analyser, irradier, fusionner. Soulever les lourdes tentures de la matière, pour en extraire le rêve et l’essence.

Principales Expositions

-  Salons « Barbizon Ombre et Lumière » : Barbizon, 1995-2005
-  Salon de l’art contemporain, avril 1997 à Fontainebleau
-  Château Royal de Tours, nov-décembre 97
-  Académie Internationale de Lutèce à Paris, Août 98
-  Salons de Peinture, Bois le Roi,1999-2011
-  Poste de Bois le Roi , Avril 1999 (20 toiles)
-  Salon de la Société Nationale des Beaux Arts, Carrousel du Louvre, 1999
-  Château des Tourelles au Plessis-Trévise : Juin-Juillet 2000 (20 toiles)
-  Salons 2001-2011 de l’Amicale des Amateurs d’Art, mairie du 16ème, Salle Royale de la Madeleine, Paris.
-  Galerie Guillet, Paris 9ème, juin 2002 (collages)
-  Galerie Artès de Barbizon, 2002-2004
-  Prieuré de Pont Loup, été 2010, Moret sur Loing (100 toiles)

Principales distinctions

-  Prix de l’Académie de Marine pour son livre "L’homme qui marche sur l’eau" (récit de la traversée de Rémy Bricka)
-  Prix de la Ville de Moret sur Loing en 1995
-  Médaille de la ville de Langenargen (Allemagne), 1997
-  Médaille d’argent de l’Académie Internationale de Lutèce, Paris, 1998
-  Titre d’associé, Société Nationale des Beaux Arts, Carrousel du Louvre, 1999
-  Lauréate 2002 de l’Amicale des Amateurs d’Art de Paris
-  Prix du Crédit Agricole au Salon de Bois le Roi « Art 2004 - Lauréate du Concours Iris du Château d’Auvers-sur-Oise 2004

(JPG) Témoignage Anne Réale

Etrange destin ! Mes diplômes de Sciences-Po Paris et de l’école de journalisme de la rue du Louvre (CFJ) me prédestinaient à une carrière sévère, entamée sous les frontons de l’auguste journal « La Vie Française ». Les hasards des piges (ou ma fantaisie naturelle) m’ont conduite ensuite à travailler pour des journaux aussi différents que Cosmopolitan, Paris Match, la revue Thalassa, Bateaux et le Figaro, essentiellement dans les secteurs nature et santé.

Cette carrière tous azimuts, outre le fait que je ne m’y suis jamais ennuyée, m’a laissé le temps d’élever trois enfants, avec un mari journaliste qui vit aussi son métier comme une passion, de restaurer et de construire trois maisons originales, de pondre une dizaine de livres, et de plonger au cœur de la création picturale. Une découverte exaltante qui m’émerveille encore chaque jour...

Bouleversant, ce feu qui saisit le peintre devant la toile (exaltation et terreur mêlées de traversées inouïes où l’on joue les funambules). Après une période où j’ai alterné fusains, aquarelles et huiles de facture classique ou impressionniste, ma création s’est orientée vers les pigments purs et les encres, ainsi que les collages. Puis, traversant une période zen, je suis revenue à l’huile, mais avec une matière ultra-légère s’apparentant à l’aquarelle.

J’aime mélanger les techniques et les genres, et ne jamais m’enfermer dans un style. Pas de commercial répétitif ! Plutôt des pièces uniques, dont plusieurs font partie de collections privées à Paris, en province, au Canada, aux Etats-Unis.

Terrible bonheur de la toile blanche ou de la page blanche de l’ordinateur, aventure immense des couleurs et des mots, enthousiasme toujours renouvelé à l’idée de traduire en couleurs ou en phrases les émotions et les réflexions qu’inspire cet univers d’enfer et de paradis, de vie et de mort, de fractales et d’explosions, d’impermanence et d’infini...

Anne Réale